SailBlogs
Bookmark and Share
Valentina VI
Enigme
Xavier
30/01/2013, Dans les grains

Aucune réponse par SMS, tant pis pour vous, vous attendrez pour avoir la réponse à l'énigme d'hier.

Sinon journée active, la météo changeante rend les changements de voile fréquents, avec le gennaker, sans le gennaker, un coup à droite un coup à gauche pour trouver le meilleur compromis. Ledit gennaker s'amusant à s'entortiller dans le gréement, et refusant de s'entortiller proprement à sa place, sur son emmagasineur. Solution des anciens : la pelote de laine. ( les brins de laine ligotent la voile le temps de la hisser, puis il suffit de tirer d'un côté pour caser la laine et ouvrir la voile)
À final ce sera le gennaker et une route au sud ouest.
Pas de calme en vue, nous en profitons pour avancer tant qu'Eole est avec nous.

Un touche dans la journée, pas de quoi s'énerver, et au coucher du soleil, un grosse bonite ( un petit thon d'après notre spécialiste en animaux marins, le docteur BB)
La dégustation nous dira bien ce qu'il en est. (La chair de la bonite est forte et très rouge, foncée. Le thon, vous connaissez.)

News
31/01/2013 | Virgini
B comme ton fils, il te connaît... Et on souhaite la réponse rapidement. Pas possible d'envoyer le msn... Bisous
I like Dr BB, va bien!
Espadon
Xavier
29/01/2013, Au choix

Vous pouvez choisir la fin de l'histoire, réponse demain...


Hier en fin de journée, après quelques touches, l'espadon se fait sentir.
Et puis, une grosse touche sur la canne bâbord.
Branle bas de combat, je saute sur la canne :

A La canne part à toute vitesse, impossible d'arrêter la bête, le moulinet se met à chauffer, la fin de la bobine arrive, avec l'issue inéluctable de casser le fil. Et au dernier moment, il ralentit, de quoi mouliner un peu de fil, le poisson repart, reprend du fil, et ainsi de suite pendant une heure, pour arriver enfin à le rapprocher petit à petit du bord, le poisson épuisé ( et les pêcheurs qui se sont relayés aussi), dernière bataille pour le hisser à bord, un espadon voilier de 20 kg, vite découpé pour stopper ses derniers soubresauts.
Après deux heures de bataille, y compris le dépeçage et nettoyage du sang qui tapisse la plage arrière, nous avons enfin notre premier espadon, et pleins de souvenirs de cette belle bagarre.

B Début de débobinage du moulinet, le temps d'arrêter le bateau, plier le gennaker ( en moins d'une minute, tout le monde devient super efficace à bord), le fait d'arrêter le bateau fait mollir la ligne, je crois un instant que la bête s'est encore échappée, puis tout à coup il arrive à hauteur du bateau, moins de 10 mètre, et bondit hors de l'eau, un bel espadon de 30-40 kg à vue de nez.
Renato bondit sur le crochet, Bérangère sur l'appareil photo (chacun son rôle après tout), et le temps que Bérangère revienne, me voilà avec l'hameçon en main, encore décroché... Il nous nargue...

C Le moulinet défile, c'est sur c'est un gros morceau. Pas de saut signalant l'espadon, pas de plongée dans les profondeurs signalant un thon... Le temps de freiner le bateau, le fil remonte tout doucement, mais ça tire fort, encore un effort, un ombre blanche se profile, chacun donne son pronostique.... Ce sera finalement une vielle bâche qui a mordu à l'hameçon, encore bredouille.

Alors, quel destin nous pronostiquez vous ?
Vous pouvez donner la réponse par SMS, c'est gratuit pour tout le monde en cliquant à droite. Laissez votre nom, le gagnant aura une noix de coco.

Pour le reste, pas de pari, mais une prévision, une petite dépression sur les Tuamotus va perturber les alizés la semaine prochaine, résultat, encore une zone de calme à négocier vers le 3-4 février. Juste avant d'arriver aux Marquises. Le voie semble meilleure au nord, le suivi des prochaines prévisions nous guidera dans notre choix.

News
30/01/2013 | Pierre
Pour moi ça sera la réponse A
Il me semble que cela serait la plus gratifiante pour vous car quelle réussite si c'est vrai !!
30/01/2013 | Bernie
Pas de pronostics, je n'y connais rien en pêche à la ligne... mais je suis prêt à apprendre... qui sait ?
quoique vous pêchiez, ce sera toujours plus frais que ce que nous trouvons ici... et puis le plaisir de l'attraper soi-même. J'espère que vous avez un "Chassagne Montrachet" pour l'arroser ?
30/01/2013 | Adriel
Le B
Cachalots
Xavier
28/01/2013, Ici

Hier une ombre grise est passée côté du bateau, ou peut-tre que c'est nous qui l'avons dépassé ? (les pointes 10 nuds sous gennaker).
Les avis sont partagés entre une baleine et un cachalot, en tout cas c'était gros, une dizaine de mtre environ.
Et puis en fin de journée, 3 petits thons se sont fait prendre, sitôt pché, sitôt découpés, sitôt mangés.( ou congelés).
Le vent tient bon mais il est d'Est, nous obligeant plonger un peu au Sud pour garder une bonne vitesse, du coup nous pensons aller directement Rangiroa plutôt qu'aux marquises, suivre.
Ce matin, gros départ de la ligne ( il nous a déballé 300 m de fil le coquin), le temps de sauter sur la canne et de ralentir le bateau, la ligne a finit par céder (leurre perdu). C'était un bel espadon, au moins 40 kg vue d'il.( l'espadon saute quand il est ferré), on finira bien par en monter un bord...
Ensuite c'est un bon thon qui s'est détaché tout seul, puis encore quelques touches, dont une o l'on voyait la bte (qui ressemblait un petit espadon) titiller le leurre dans le sillage du bateau avant de changer d'avis.
L'espoir fait vivre, il reste encore un peu de place au frigo....

News
29/01/2013 | Pierre
Salut les marins pécheurs !!! Faites attention au rostre du Marlin si il saute sur le bateau !!! C'est plutôt du genre vif cette bébête.
Allez une foi n'est pas coutume a nous de vous faire saliver !!!! une cote de bœuf tout juste sortie des braises !!!! Hum avec un Chateauneuf du pape !
Xavier !!! sur le relevé GPS de votre position, je trouve la trajectoire un peu bizarre !! C'est a cause de la recherche du vent ?
Amitiés A+
29/01/2013 | Nicole
Baleine ou cachalot ?
" c'est assez dit la Baleine, je me cache à l'eau car j'ai le dos fin " alors là ! merci Xavier j'attendais de la placer depuis votre départ.
bizatous
30/01/2013 | Bernie
Quoi, plus de pinard à bord? j'aimerais mieux mourir... Blague à part, on était parti sur les chapaaux de roue (hm hm) fallait bien baptiser le bateau non ?
Méfiez-vous quand même des proues qui tuent
Tout droit
Xavier
27/01/2013, Devant

Nous faisons route directe sur Hiva Hoa, le vent s'est un peu levé, le gennaker baissé, nous faisons route avec le génois, 20 nuds de vent environ, 9 nuds de moyenne. Ces derniers jours le gennaker nous donnait une moyenne proche des 10 nuds.
Toujours pas de prise. Seuls les poissons volants osent se montrer, et quelques calamars qui finissent sur le pont, repérés l'odeur aprs deux jours sécher au soleil. (Caché derrire l'ancre le filou !).
Dernire salade fraiche hier, il nous reste les agrumes et quelques pommes. Mais toujours loin de mourir de faim.
Pour l'eau, n'ayant pu faire une réserve suffisante, nous la gardons en bouteille en cas de panne, et buvons celle du déssalinisateur, pas mauvaise au final.
Pas un cargo depuis deux jours non plus, le dernier était chinois.
Si tout va bien, nous serons Tahiti le 14 pour récupérer mes enfants.

News
28/01/2013 | Virginie
Mais pourquoi ce cap Nord?
Eratum : soufflons et non souffrons pour vous!
Il manquerait plus que ça!! Les îles approchent. Encore d'autres rêves nous attendent! Bisous
C'est encore loin ?
Xavier
25/01/2013, Tais toi et nage

Tout droit, 200 nautiques par jour.
Une touche hier, et une bonite relâchée ce matin.
Lecture, jeux vidéo ( je teste la Xbox que le père Noël a apporté pour Adriel...), sieste, quarts, réparations diverses ( écoute de Grand voile ce matin).
Ce qui demande le plus de réflexion finalement, c'est de savoir ce qu'on va manger... L'embarras du choix...

News
25/01/2013 | Pierre
Chasser, Pécher et B...... la décence m' empêche de dire le reste. Les instincts de base quoi !!!!
25/01/2013 | Adriel
Avec quel jeux ?
26/01/2013 | Virginie
Adriel, tu ne perds pas le nord, au moins tu pourras aller naviguer avec ton père... Bon nous souffrons toujours pour vous! Gros bisous et bon vent!
26/01/2013 | Nicole
Comme quoi Xavier c'est partout pareil , ici aussi c'est lecture, sieste, jeux d'hivers, réparations diverses(euh!...)et finalement le plus dur c'est aussi de choisir ce qu'on va manger...avec Fabrice notre "mère nourricière" c'est également l'embarras du choix. C'était bien la peine de nous quitter !!!
bon à quand le retour ? Bises à Bérangère que je n'ai pas réussi à voir sur le canal de Panama
26/01/2013 | Bernie
Que manger ? il y a pire comme dilemme Cornélien : " que vais-je boire... J'ai pris gout au "MOJITO", mais j'en ai gouté par-ci par-là, mais c'est pas la même chose... Surtout à Végas, ils l'achètent par tonneau.
Ca roule
Xavier
24/01/2013, En route

Tout roule, le vent se maintient, 8 nuds de moyenne, nous prenons de l'avance.
Pas de pche, quelques dauphins l'horizon, la routine...

News
25/01/2013 | Bernie
Salut dubato... enfin revenus de Vegas et commençons à récupérer du jet lag. ce qui ne nous empêche pas de vous suivre sur le blog. On vous envie le beau temps, ici 5 à 10 cm de neige, suivant lezs jours. Mais tout a fondu car il ne gèle pas (encore) le nuit.
Il nous tarde de vous revoir, peut-être à CAIRNS (pas confirmé)... En attendant, courage, car la route est longue, mais vous êtes maintenant capable de faire le tour du mond (Chiche!!!).

Newer ]  |  [ Older ]

 

 
Powered by SailBlogs