round we go!!

Vessel Name: Bubbles
Vessel Make/Model: Fast Passage 39
Hailing Port: Seymour IN
17 September 2012 | Nanny Cay, Tortola, BVIs
22 July 2012
10 June 2012 | St. Martin
04 June 2012 | St. Martin
31 May 2012 | Saba Rock
19 May 2012 | english harbour, antigua
07 May 2012 | Bridgetown, Barbados
27 April 2012 | Georgetown, Guyana
22 April 2012 | Paramaribo, Suriname
19 April 2012 | French Guyana
13 April 2012 | Atlantic Ocean somewhere off of South America
08 April 2012 | Amazon River, Macapa, Brazil
01 April 2012 | Amazon River, Brazil
30 March 2012 | Tapajos River, Brazil
28 March 2012 | Amazon River, Brazil
21 March 2012 | Xingu River, Brazil
20 March 2012 | Amazonia, Brazil
18 March 2012 | Para River, Brazil
18 March 2012 | Belem, Brazil
13 March 2012 | Capim River, Brazil
Recent Blog Posts
17 September 2012 | Nanny Cay, Tortola, BVIs

The final blog, Bubbles sold yesterday

First lets go back to that week in May in the British Virgin Islands… we had over 20 sparkling crew on board Bubbles (all wearing the coral crew shirts) approaching the round-the-world finish line at Nanny Cay. With only a few hundred feet to go the propeller fell off. Not being able to raise sail [...]

22 July 2012

the last leg sail

We had good wind on the morning we set sail to complete the 90 mile last leg (from St. Martin to Tortola in the British Virgin Islands) of Bubble’s circumnavigation. With a full boat, I was on deck explaining some navigational markers to some of the more virgin crew when Trevor at the helm yelled [...]

10 June 2012 | St. Martin

Magic Aboard Bubbles

That night in St. Martin the party aboard Bubbles can only be described as magical. With Christmas lights strung up both in the rigging to light the deck, and in the interior to light below, a special glow illuminated the boat that had carried us around the world. Paddy King lead a conga line of Bubbles [...]

04 June 2012 | St. Martin

The Round the World Pre Party Begins!!

The seven of us woke well before sunup to the Indiana Jones theme song cranked over the Bubbles sound system. Sails were up by sunrise with Paddy King at the helm and brother Joe standing by as we watched the morning light illuminate mountainous Saba's cliffs rising from the sea. With 20 knots of wind [...]

31 May 2012 | Saba Rock

the Sea Hawk 4 takes flight

The day sail to Barbuda was sunny with good wind and buzzing excitement from both new crew and old. Arriving in the poorly charted waters we ran aground, but jumping into a shallow sea full of starfish isn't a bad place to get stuck. Ashore the six of us strolled on an endless beach of pink sand with [...]

19 May 2012 | english harbour, antigua

Adding more Bubbles

Bubbles and crew ran completely broke of funds after Carine flew back to Amsterdam. Having neither cash nor credit via any type of card, Diego and I resorted to trading. For a couple dive tanks we got the jib sail repaired, for a regulator we got fresh produce out of a local garden. We were able [...]

Eruption volcanique!

12 September 2010 | Tanna-Vanuatu
dr. marion orsoni
Apres 5 jours de mer, nous voila arrives a Port-Vila, principale ville des Vanuatu, nous la quittons des le lendemain, en avion cette fois pour Tanna, l'ile la plus au sud de l'archipel sur laquelle se trouve le Mont Yasur, un des volcans en activite les plus accessibles du globe.
Le depart s'est fait bien sur dans la precipitation avec juste une brosse a dent, des chaussures de marche et un pull. Et bien sur sans aucune idee de l'organisation des choses sur place.
A la sortie de l'avion, la premiere etape est de trouver un truck pour nous conduire jusqu'au volcan qui pour faire simple se trouve de l'autre cote de l'ile.
Apres quelques breves discussions nous embarquons sur la plateforme arriere d'un truck et nous voila parti pour deux heures de piste en terre partiellement defoncee dans une situation plutot inconfortable mais avec de quoi nous en mettre plein les yeux. La route traverse l'ile en passant par la montagne, ca monte, ca descend, ca tourne, une vrai route de montagne! Au fure et a mesure des virages nous traversons plusieurs villages de montagne toujours construit autour d'un immense banyan au pied duquel se trouve generalement un petit marche de fruits et legumes. Dans chaque village, le passage du truck est salue par de grands sourires et des " Ale, Awa!" (Salut, A bientot en francais) a tu-tete.
Au detour des virages, nous avons des vues imprenables sur les paysages alternant mer et foret. Un dernier virage, nous fait decouvrir enfin le Mont Yasur, montagne gris cendre et totalement pelee; paysage lunaire contrastant avec le reste de l'ile verdoyante.
Notre chauffeur nous conduit au sommet du volcan a la tombee de la nuit. A notre arrivee, le parking est encore bien plein. Le chauffeur nous depose et nous donne rendez-vous trois heures apres au meme endroit. Nous voila parti dans la nuit (sans lampe bien sur!) au bord du cratere pour decouvrir ... Assez rapidement les autres personnes presentes rejoignent le parking et quittent le site. En quelques dizaine de minutes nous nous retrouvons seuls sur le cratere. Et la, le spectacle commence, un vrai spectacle de son et lumiere digne des plus beaux feu d'artifices. Dans un bruit de tonnerre assourdissant, des explosions envoient de la lave en fusion et des projectiles de taille parfois impressionnante a plusieurs dizaine de metres au-dessus du volcan. Le spectacle est saisissant, captivant et en meme temps un peu effrayant; le tremblement de la terre sous nos pieds est perceptible. A tour de role nous ne pouvons nous empecher d'avoir des sursauts lors de certaines explosions un peu plus impressionnantes que les autres. Nous restons la, entierement absorbes par ces images qui se gravent dans notre memoire, sans bouger pendant plus d'une heure, faute de pouvoir detourner les yeux du cratere.
Il y a en realite deux crateres : le principal, qui emet bien sur les plus impressionnantes projections de lave et magma; et le petit frere, voisin de quelques metres qui projette surtout une noire et epaisse fumee qui par moment envahi tout le site nous cachant la vue et les uns des autres entierement et qui provoque bien sur toux et demangeaisons oculaires.
Un peu remis de nos emotions et me concernant, le froid aidant, nous decidons de partir faire un tour autour du cratere pour apprecier d'autres points de vue. En chemin, nous tombons sur un point chaud, la temperature de la terre a cet endroit est beaucoup plus elevee qu'a quelques metres. Trouvant la la solution a mon probleme de froid, nous nous allongeons sur ce point chaud un moment, le temps de se rechauffer, de regarder le ciel de nouvelle lune charge d'etoiles et d'assister sans se lasser a quelques eruptions qui eclairent le ciel par moment. Nous finissons ensuite l'ascension du cratere pour nous retrouver au point culminant et assister de nouveau sous un angle different a ce spectacle inoubliable. Les invasions de fumee sont beaucoup plus frequentes et denses de ce cote du volcan qui se trouve sous le vent. Apres encore un moment, quelques photos et films pour essayer de graver les emotions ressenties, c'est l'heure de rejoindre le parking et de redescendre sur la terre ferme.
Une fois redescendu "sur terre", notre chauffeur, amuse par notre emotion et l'avalanche d'adjectifs que nous utilisons pour lui decrire les moments que nous venons de vivre; nous depose dans un village de la communaute Jon Frum. L'histoire est un peu longue mais il s'agit d une communaute religieuse chretienne qui regroupe plusieurs villages de Tanna. Le vendredi soir, les habitants de ces villages se reunissent pour jouer de la musique, chanter et danser toute la nuit. Il s'agit de chants religieux, ils prient jusqu'a l'aube. Nous avions prevu de passer la nuit dans ce village et d'assister a la ceremonie. Cependant au bout de quelques heures, la fatigue nous gagne, il devient difficile de garder les yeux ouvert et d'etouffer les baillements. Le chef du village se presente alors a nous et nous propose un hebergement pour la nuit dans la maison de son fils. Nous sautons sur l'occasion est allons nous coucher avec grand plaisir apres cette longue journee bien remplie.Le lendemain, au reveil, les habitants du village nous offre un copieux petit dejeuner a base de the citron, crackers et tarot-coco. Tout le monde nous accueille a bras ouvert et nous passons un long moment a discuter avec les villageois dans un joyeux melange d'anglais, de francais et de bislema (langue officielle du vanuatu, genre de cr�ole de l'anglais). Vers 8h, c'est la ceremonie tres officielle du lever des drapeaux. Deux jeunes hommes en tenue officielle viennent lever le drapeau du Vanuatu et le drapeau ... am�ricain. Le chef du village nous explique que son grand-pere a ete emprisonne pendant 17 ans lors de la colonisation de l'ile par les missionnaires car il tentait d'entretenir les coutumes locales, il a ete libere par les soldats americains qui lui ont offert ce drapeau qui depuis ce temps la est hisse tous les matins en meme temps que le drapeau du Vanuatu. Apres cette ceremonie, nous partons a l'ascension du volcan accompagne par deux hommes du village. L'ascension est bien raide mais la vue imprenable. Arrives en haut, nous decouvrons le cratere de jour, avec toujours autant d'activite. Les eruptions sont moins eblouissantes de jour mais c'est encore un grand moment de magie, le volume sonore est impressionnant et nous arrache encore quelques sursauts, de meme qu'aux locaux qui sont tres impressionnes par le volcan. Ils le respectent comme un Dieu, ou l'ame des ancetres, il veille sur eux et leur fournit tout ce dont ils ont besoin. La descente du volcan se fait en courant dans le sable avec quelques grandes glissades memorables. Il est ensuite l'heure de quitter tout le monde, les adieux sont emouvants. Non seulement, les habitants de ce village nous ont accueilli a bras ouvert, nous ont offert le gite et le couvert sans rien attendre ni demander en echange en dehors du plaisir de partager quelques moments ensemble mais en plus ils nous offrent des cadeaux de depart pour nous remercier d'avoir passe du temps avec eux. Un moment a part, intense, tres loin du monde dans lequel on vit habituellement. Puis c'est de nouveau le plateau arriere du truck direction l'aeroport accompagne de David, un de nos co-grimpeurs. Nouvelle seance d'au revoir emouvant a l'aeroport puis depart de Tanna, le coeur plein de toutes ces emotions accumulees en si peu de temps.
Desolee pour les francophiles qui liront cette page mais le site de comprend pas les accents.

Comments

About & Links