Mikado III

17 April 2019 | St-David’s Hbr, Grenade
27 March 2019 | Lime Kiln Bay, Carriacou
24 March 2019 | Tyrrell Bay, Carriacou
14 March 2019 | Ste-Anne, Martinique
09 March 2019 | Deshaies, Guadeloupe
15 February 2019 | Winwardside, Saba
31 January 2019 | Anse Colombier, St-Barthelemy
11 January 2019 | Prince Rupert Bay, Dominique
08 January 2019 | Saint-Pierre, Martinique
30 December 2018 | Sainte-Anne, Martinique
23 December 2018 | Baie de Cumberland, St-Vincent et les Grenadines
20 December 2018 | Tyrrell Bay, Carriacou, Grenade
18 December 2018 | Baie de Tyrrell, Carriacou
16 December 2018 | Pointe Ross, St-Georges, Grenade
07 December 2018 | Clarkes Court Bay, Grenade
18 September 2018 | Montréal, Canada
30 September 2017 | Montréal
07 May 2017 | Clarke's Court Bay Marina, Woburn Bay, Grenade
28 April 2017 | Baie de Tyrrell, Carriacou
15 April 2017 | Baie Deshaies, Guadeloupe

Déjà terminé

17 April 2019 | St-David’s Hbr, Grenade
Francis Clouston | Ensoleillé, 31ºC
Eh oui!

Une autre saison de voile qui se termine déjà. Elle a été plus courte car nous devons revenir à Montréal pour faire nos impôts et celui de ma tante France qui est décédée l'automne dernier et dont je suis l'exécuteur testamentaire.

Malgré quelques frustrations comme les trois semaines passées à Saint-Martin à cause des vents forts et des vagues on a quand pu faire de belles découvertes cet hiver tels que l'ile envoûtante de Saba, nager au milieu des bancs de poissons, des raies et barracudas de Sandy Island et Lime Kiln Bay à Carriacou ou simplement admirer le mont Pelé du chateau Depaz à Saint-Pierre en Martinique.

Mikado III est maintenant au sec et en sécurité à St-David's Harbor à Grenade où il nous attendra jusqu'à Décembre prochain. L'hiver prochain sera le début du grand retour de notre navire vers Montréal où nous entreprendrons de grands travaux de rénovation de la tuyauterie et de l'électricité avant de repartir pour l'Europe.

Après cinq mois loin des nôtres on a maintenant hâte d'embrasser nos enfants et cajoler notre petit-fils Lucas.

Bon été à tous et on se reverra en Décembre pour de nouvelles aventures!

Dans les poissons

27 March 2019 | Lime Kiln Bay, Carriacou
Francis Clouston | Nuageux, 26ºC
Carriacou nous a réservé une autre belle surprise aujourd'hui.

Accompagné de Diane et du capitaine Rawlings de Lumbadive, Françoise et moi avons nagé parmi les poissons. Françoise en snorkel à la surface et moi en scuba au fond.

Les deux sites, un au nord et un au sud de Tyrrell Bay, regorgent d'une faune abondante dont de nombreuses langoustes, muraines, nudibranches, etc et coraux multicolores.

Avec notre expérience encore limitée, la variété de la faune est comparable à celle que nous avons eu à Saba mais avec des bancs encore plus denses de carangues, gorettes et sergeant-majors qui tournoyaient sans cesse et sans peur autour de nous. Françoise n'était pas laissée pour compte avec sa rencontre avec de beaux poissons-coffre, diodons et autres dignes d'un aquarium tropical.

J'ai mis quelques unes des plus belle photos dans l'album " Carriacou 2019 " sous " Îles au Vent (hiver 2018-2019) ".

Cette plongée met fin à une belle première saison et ça promet pour les prochaines.

La bise

24 March 2019 | Tyrrell Bay, Carriacou
Francis Clouston | Ensoleillé, 27ºC
On aurait pu vous envoyer de beaux becs de Bequia (pronocé ´Bèk-woué) n'eut été les rafales de vent de plus de vingt noeuds qui soufflaient à journée longue dans Admiralty Bay et qui nous ont convaincus de partir plus tôt. Comme à Deshaies en Guadeloupe, l'effet tunnel des vallées qui renforcent les vents donnent la fausse impression qu'à l'extérieur le vent est fort et la mer agitée.

Rien de plus faux hier qui fut en fin de compte notre meilleure journée de navigation de tout l'hiver avec un vent de travers de 13 à 15 noeuds et des vagues de 1 à 1.5m sur notre quart arrière babord. Ne pas avoir à naviguer au près serré fait toute une différence sur la qualité d'un voyage. On s'est même permis de faire un détour vers les Tobago Cays pour voir de quoi il en retourne et pourquoi il est sur la liste de certains plaisanciers des escales à faire absolument.

L'endroit est vraiment magnifique avec une eau de couleur émeraude et un grand récif en forme de fer à cheval qui bloque les vagues qui ont traversé tout l'océan Atlantique. Toutefois quelques petits désagréments noircissent ce portrait paradisiaque: beaucoup de monde, surtout des charters, qui jouent du coude pour s'approprier les quelques bouées de mouillage ou les rares plaques de sable où on peut s'ancrer; les boat boys, dont on nous a dit que certains sont un peu trop insistants et qui vendent du poisson pêché dans ce parc marine sous le regard approbateur des rangers; les kite surfs qui passent un peu trop près des bateaux et rendent la baignade dangereuse; la promotion effrénée des BBQ sur la plage, un peu trop chers pour notre portefeuille.

Un autre paradis sacrifié sur l'autel du commercialisme.

Puisque nous avions déjà clairé de St-Vincent et Grenadines la veille, nous ne pouvions pas y aller de toute façon mais l'endroit est vraiment très beau et recommandable... hors-saison.

Nous voici donc de retour à Tyrrell Bay à Carriacou pour environ une semaine où nous irons nous promener à pied et à quille avant de continuer vers notre destination finale cet hiver en Grenade.

Say cheese!

14 March 2019 | Ste-Anne, Martinique
Françoise | Ensoleillé, 25ºC
Quand on voyage dans les Antilles, donc de pays en pays, il faut faire les formalités d'entrée et de sortie: ce qu'on appelle la clairance. Nous avons eu des expériences plutôt négatives dans les îles anglaises, et de toutes les îles, ce sont surtout les îles françaises que nous préférons. En effet, nous allons dans un commerce désigné, un ordinateur est à notre disposition, nous remplissons en ligne, imprimons, payons environ 4 Euros et voilà!

Nous arrivons en Martinique, nous arrêtons à St-Pierre, mais comme c'est mercredi après-midi, c'est fermé (les écoles sont fermées) et l'Alsace à Cay, où nous faisons la clairance, est fermé aussi jeudi. Bon, tant pis on clairera à Ste-Anne, à l'extrême sud de la Martinique.

Malgré les gros vents que nous subissons, nous sommes protégés par l'île lors de notre passage à l'ouest vers Ste-Anne Il y aura juste le dernier bout à faire au près (on a l'habitude...). C'est là que nous croisons un voilier américain , Freed Spirit, qui nous prends en photo et nous contacte sur la VHS pour nous demander nos coordonnées courriels. C'est bien gentil, mais ils auraient dû concentrer sur leur voiles: le foc ouvert, ainsi que la trinquette, mais pas de grand-voile!

Quelle coïncidence, c'est notre deuxième photo cet hiver par un admirateur de notre bateau: une autre prise de Simpson Baii à St-Marteen et mise sur le site https://www.marinetraffic.com/ .

Allez Mikado, say cheese

Enfin repartis

09 March 2019 | Deshaies, Guadeloupe
Francis Clouston | Nuageux, 22ºC
Après plus de trois semaines coincés à Marigot sur l'île de Saint-Martin à cause des vents forts, nous étions soulagés d'avoir enfin une fenêtre météo pour retourner vers la Grenade.

La traversée vers St-Kitts & Nevis a été agitée et toujours au près serré mais quand même supportable pour nos petits estomacs peu amarinés. Moins supportable était le comportement de l'agente d'immigration qui, avec sa face de boeuf et prétendument à cause d'un problème informatique, nous ordonnait de revenir à son bureau pour clairer au lieu d'aller à Nevis, comme c'était notre intention.

On ne l'a pas écoutée et on a quand même traversé tôt à Nevis pour clairer. En cas de refus on aurait eu le temps de retourner à St-Kitts. Devinez quoi: on nous a clairé à Nevis sans hésitation et on a poursuivi notre route le lendemain pour l'île voisine de Montserrat.

On avait planifié ancrer à Old Roads Bay comme en 2017, juste à la limite de la zone d'exclusion du volcan de la Soufrière mais on voyait des fumerolles et on sentait l'odeur caractéristique des oeufs pourris du dioxide de soufre plus de cinq km avant notre arrivée.

Contre mauvaise fortune bon cœur nous avons détourné la proue du bateau vers la petite Baie Rendez-Vous dans le nord de Montserrat. Quel choix judicieux: seulement quatre d'entre nous dans une eau turquoise cristalline devant une plage déserte ceinturée de falaises spectaculaires de pyroclastiques où nichent de nombreux phaétons à queue blanche qui se font la cour à qui mieux mieux.

Ce sont ces découvertes qui valent les trois semaines d'attente.

Sur notre chemin de retour, nous sommes de nouveau en Guadeloupe, à Deshaies, mais malheureusement les nuages aussi. Les baguettes sont ramassées et nous repartons vers Les Saintes.

À bientôt en Martinique...

Saba ou l’appel de la sirène

15 February 2019 | Winwardside, Saba
Francis, ensoleillé 25ºC
Saba.

Telle la sirène qui attire le marin par son chant ensorceleur, l’île appelle tous les navigateurs qui passent dans ses parages et comme elle, peut mener à sa fin le marin qui a tombé sous son charme. Toute en pentes abruptes, l’île offre peu d’opportunités de s’ancrer avec des fonds qui tombent à pic. Sans baies protégées, tout ancrage devient inconfortable voire dangereux dès que la houle lève. Même là où les fonds sont plus favorables il serait criminel d’endommager les magnifiques coraux avec les chaînes d’ancre. Heureusement la société de conservation de Saba a fait installer dix solides bouées de mouillages dans Wells Bay à l’ouest de l’île mais encore faut-il que le temps soit clément.

Nous voici donc en train de naviguer entre St-Kitts et St-Barth et on peut presque entendre le chant de la sirène quarante kilomètres à l’ouest. Mais les alizés soufflent avec aplomb et les mouillages ne sont sûrement pas tenables.

Qu’à cela ne tienne, on peut quand même se rendre à Saba par les airs (et atterrir sur la plus petite piste du monde) ou par traversier, un voyage plutôt rock & roll de niveau d’une demi bonine et d’une durée d’une heure et demi de St-Barth ou St-Martin. Après une semaine dans la baie de Marigot à St-Martin il était temps de prendre une petite vacance dans nos vacances d’hiver et nous avons réservé deux nuits à l’hôtel Scout’s Place dans le village de Windwardside. Comme il n’y a que soixante chambres d’hôtels et qu’une vingtaine de cottages sur toute l’île, une réservation est essentielle (on a plus tard réalisé qu’il en va de même pour les restaurants un peu plus hauts-de-gamme, surtout le soir de la St-Valentin).

Au programme durant notre séjour: plongée sous-marine (snorkel pour Francesca) dans un des plus beaux sites du monde puis marche le deuxième jour dans quelques uns de la dizaine de sentiers qui sillonnent l’île.

Se déplacer à Saba est une expérience en soi. La route de pierre bétonnée qui joint le port à la ville de The Bottom a une pente moyenne de 20% avec de nombreux virages en S serrés. Elle a été construite dans les années 30 par les locaux sans l’aide de machinerie parce que les ingénieurs néerlandais assuraient que sa construction était impossible...

C’est seulement à la fin des années 50 que les quatres villages de Saba ont été connectés par la seule route de l’île avec cette fois l’aide de la machinerie envoyée par la Hollande qui a dû admettre que les Sabans n’acceptent pas « non » comme réponse.

Comme dans un petit village tout le monde se connaît et se salue. Les maisons ont toutes le même style coquet du genre « gingerbread » mais construites comme le fond d’un bateau pour résister aux ouragans. D’ailleurs il y a encore plusieurs maisons intactes qui datent de plus de cent cinquante ans, quand tous les matériaux étaient amenés à dos d’homme par les 800 marches taillées à la main depuis Ladder Bay.

On a eu la chance d’être les seuls à plonger ce jour-là avec l’équipe de Saba Divers. Les coraux sont à la hauteur de leur réputation avec des gorgones de toutes les couleurs, l’abondance de tortues et une variété impressionnante de poissons. On a été frappés par la taille des poissons-perroquets (plus de 30 cm) et d’une énorme langouste, comparable à celles qu’on voyait à Cuba. C’était la première fois que des bancs de carangues curieux tournaient autour de moi comme si dans ce parc marin les poissons savaient qu’ils n’avaient rien à craindre. J’ai regretté au début d’avoir oublié ma caméra sous-marine mais cela m’a permis de mieux apprécier le spectacle. Sachant que j’étais géologue, Jill tenait à me vivre l’expérience de plonger les mains dans le sable chauffé par les sources hydrothermales qui parsèment les fonds.

On a pu se délier les jambes le lendemain en gravissant un partie du flanc de l’ancien volcan. À comparer, c’est de la petite bière de monter les marches de l’oratoire. Et on a fait qu’une ascension verticale de 150 mètres sur les 450 nécessaires pour atteindre le sommet du volcan éteint. On est dans un forêt humide d’altitude (« cloud forest ») où on croise des palétuviers couverts de lianes, bananiers et même des orangers (peut-être vestiges d’anciennes plantations) dont les oranges nous ont servi de collation.

Saba a vraiment été notre coup de cœur cette saison et on souhaite ardemment pouvoir encore se laisser charmer par cette mystérieuse sirène l’an prochain (si le dieu Éole le veut).
Vessel Name: Mikado III
Vessel Make/Model: Ta Chiao CT-49
Hailing Port: Montreal
Crew: Francoise, Francis & Nadine
About: Friands de voile depuis plus de 25 ans victime de la "maladie du pied" (on en a jamais assez long...) l'équipage de Mikado III rêve de partir enfin à la découverte des eaux turquoises des atolls du Pacifique et faire la connaissance de nouvelles cultures. Accompagnez-nous dans nos aventures.
Extra: Départ de Savannah, GA: 17 Nov. 2016 Destination: Grenades Après, on verra où nous mènera le vent
Mikado III's Photos - Main
Quelques photos de plongée faites à la pointe nord et à Lime Kiln Bay
15 Photos
Created 28 March 2019
Notre randonnée le long de la côte nord du Ti St-Tropez des Antilles en Janvier 2019
14 Photos
Created 2 February 2019
Quelques photos dans les "Winwards" Grenade à Martinique
17 Photos | 3 Sub-Albums
Created 28 April 2017
St-Martin jusqu'à Dominica
23 Photos | 2 Sub-Albums
Created 16 April 2017
Canal de Mona et Puerto Rico
6 Photos
Created 1 April 2017
Notre passage sur la côte sud de la RD en Février et Mars 2017
23 Photos
Created 5 March 2017
Île à Vache, Haïti
13 Photos
Created 26 February 2017
Notre passage (trop) rapide des Bahamas pour trouver des cieux plus cléments au sud
17 Photos
Created 2 January 2017
Ses surprises (bonnes et moins bonnes)
21 Photos | 5 Sub-Albums
Created 8 January 2016
Notre périple vers les Caraibes via l'Intracostal et quelques sorties en mer
3 Photos | 5 Sub-Albums
Created 1 November 2015
Quelques moments de notre randonnée dans la belle mais chaude baie de Chesapeake en mai et juin 2015
21 Photos
Created 7 July 2015
Les membres de la grande famille sur le bateau
1 Photo
Created 8 February 2015
Quelques vues à l'intérieur du navire
10 Photos
Created 9 November 2014
Quelques scènes croquées sur le Lac Champlain, NY
11 Photos
Created 1 September 2014
Notre voyage de Sea Bright (NJ) à Gloucester Point (Va)
9 Photos | 1 Sub-Album
Created 3 August 2014
Free Counters