Mikado III

11 September 2021 | Yacht Club de Québec
31 August 2021 | Club Nautique de Baie-Comeau
19 August 2021 | Gaspé
15 August 2021 | Havre-Aubert, Îles-de-la-Madeleine
09 August 2021 | Chéticamp, Nouvelle-Ecosse
03 August 2021 | Île Inner Sambro, Nouvelle-Écosse
23 July 2021 | East River, Nouvelle-Écosse
16 July 2020 | East River Point, NE
15 July 2020 | Hubbard, NE
21 June 2020 | Boothbay Harbor, ME
15 June 2020 | Spinnaker Island, Boston, MA
09 June 2020 | Gooseberry Island
06 June 2020 | Port Jefferson, Long Island, NY
04 June 2020 | Esat River
30 May 2020 | Reedy Island, baie du Delaware, DE
03 May 2020 | Georgetown, Caroline du Sud
27 April 2020 | Fernandina Beach, FL
08 April 2020 | Georgetown, Bahamas
03 April 2020 | Bahamas
31 March 2020 | Great Inagua, Bahamas

Haïti et la Covid-19

25 March 2020 | Île à Vache, Haiti
Françoise | Clair, 28ºC
Un pays en état de panique: les habitants de Jacmel qui nous observent attentivement avant que les autorités viennent nous dire de déguerpir.
Trouvez l’erreur en ces temps de distanciation sociale.


L'OMS qui a recommandé la fermeture des pays a peut-être eu une idée logique, mais n'a pas pensé aux conséquences sur les navigateurs.
L'hiver est la saison de navigation dans les Antilles, les Bahamas, mais aussi un peu partout dans le monde. Pour notre part, cet hiver, nous voulions ramener le bateau en Nouvelle-Ecosse. C'était bien parti, nous étions à Puerto Rico quand nous avons entendu parler de la Covid-19, nous avons fait un bon approvisionnement, juste au cas où... Nous sommes passés par le sud de la république et étions à Barahona, dernière escale quand le pays a été fermé. Sur le site Noonsite, on disait quels pays étaient ouverts. Les Bahamas : ouverts aux USA et Canadiens retournant au pays. Tout était parfait. On prévoyait un arrêt à Jacmel et l'île à Vache à Haïti. Aucune info qu'Haïti était fermé. Notre arrêt pour dormir seulement à Las Aguillas en RD a attiré l'attention des marina de guerra (genre garde côte, mais plus armée) qui sont venus armés nous demander de partir. Nous étions en fin de gastro et Francis a feint d'être plus malade et ils ont accepté de nous laisser 2 jours pour nous remettre (avec antibiotiques) mais nous on fait déplacer en face de leur bureau à Cabo Rojo. Départ vers Jacmel et arrivée fin pm. Un bateau est venu nous dire de partir puis un autre de la Semana. Le ton menaçant, on n'a pas perdu une minute, sitôt arrivés sitôt sorti. Une nuit de navigation et on se retrouve à l'île à Vache. Cet ancrage est isolé et nous avions espoir que n'étant pas un port d'entrée officiel comme Jacmel on nous permettrait d'ancrer sans débarquer. Malheureusement on a droit au même traitement mais avec un incitatif: c'est à la mitraillette qu'on nous reçoit.
Direction Bahamas, par le passage Windward entre Cuba et Haïti. En plein pendant le passage d'un front froid. On ne devrait jamais à avoir à sortir dans de telles conditions, surtout pour faire du près! 2 jours de navigation, pénibles. Ne sachant pas quelle réception nous attendait, nous avons arrêté l'AIS pour ne pas se faire remarquer et sommes allés s'ancrer au sud de l'île Great Inagua. Le matin c'est un hélicoptère qui nous survole!!! L'ancrage étant très très rouleur, on a pas pu se reposer plus que ça. On décide d'aller à Matthew Town, la seule agglomération de l'île. On nous a dit que les Bahamas sont fermés et qu'un couvre-feu est instauré.. Au moins on peut se reposer! Enfin! On nous permet de faire le plein de diesel, d'eau, mais pas d'aller à terre, une personne pourra faire l'épicerie et nous permettre de partir par la suite. Finalement les Bahamas étant les Bahamas, Francis a pu aller faire l'épicerie et parler aux autres navigateurs, en maintenant une bonne distance sociale...

Ça c'est notre histoire et nous avons eu relativement de bonnes conditions, rien arrivé et on retourne vers le Canada, il y a de l'espoir.

Il faut quand même dénoncer la situation des navigateurs qui se font jeter hors des pays sans aucune considération des lois internationales qui permettent aux bateaux de naviguer dans les eaux territoriales sans s'arrêter, pour le passage seulement. Ainsi que du droit de s'arrêter pour du repos lorsque requis, toujours sans débarquer.

Les pays en fermant leur portes, on oublié ces droits des navigateurs.

A Las Aguillas, RD, nous avons été choyés, on nous a permis de rester 2 jours, mais à la radio, des Allemands sur un catamaran ont du quitter sur le champs avant même de jetter l'ancre. Ils venaient de La Romana, RD. Ils sont partis vers la Jamaïque. Hier Francis a parlé aux gens d'un autre bateau canadien: ils revenaient de Jamaïque où un navigateur solitaire venait de Panama après son long périple seul. On lui a coupé les amarres et il s'est fait pousser vers l'extérieur par des bateaux des autorités.

Pendant notre séjour en RD, nous avons vu des Européens qui cherchaient désespérément un port qui les accepteraient.

Force est de constater que la situation a vite tourné au pire, personne n'ayant pour cela fauter. Mais des lois ont été oubliées garantissant une sécurité aux navigateurs. On est pas loin des migrants... que je comprends mieux maintenant.

N.B. Tiré de La Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (Montego Bay, 1982)
Les navires jouissent du droit de passage inoffensif dans la mer territoriale. Le passage doit être continu et rapide. Toutefois le passage comprend l'arrêt et le mouillage s'il constitue des incidents ordinaires de navigation.
L'accord a entre autre été ratifié par les pays suivants:
Bahamas, 29 juillet 1983
Haïti, 31 juillet 1996
Jamaïque, 24 mars 1983
République Dominicaine, 10 juillet 2009

(On se demande ici, si le repos ou le mauvais temps constitue, pour un bateau de plaisance à équipage restreint, un incident ordinaire de navigation, sachant que ces lois visent les gros bateaux commerciaux)
Comments
Vessel Name: Mikado III
Vessel Make/Model: Ta Chiao CT-49
Hailing Port: Montreal
Crew: Francoise, Francis & Nadine
About: Friands de voile depuis plus de 25 ans victime de la "maladie du pied" (on en a jamais assez long...) l'équipage de Mikado III rêve de partir enfin à la découverte des eaux turquoises des atolls du Pacifique et faire la connaissance de nouvelles cultures. Accompagnez-nous dans nos aventures.
Extra: Départ de Savannah, GA: 17 Nov. 2016 Destination: Grenades Après, on verra où nous mènera le vent
Mikado III's Photos - Main
Croisière 2021
32 Photos
Created 28 July 2021
Mai-Juin 2020
27 Photos
Created 21 June 2020
Nos coups de cœur à Puerto Rico
19 Photos
Created 16 March 2020
Christiansted et Frederiksted, Saint-Croix, USVI
9 Photos
Created 25 February 2020
7 Photos
Created 14 February 2020
Quelques photos de plongée faites à la pointe nord et à Lime Kiln Bay
15 Photos
Created 28 March 2019
Notre randonnée le long de la côte nord du Ti St-Tropez des Antilles en Janvier 2019
14 Photos
Created 2 February 2019
Quelques photos dans les "Winwards" Grenade à Martinique
17 Photos | 3 Sub-Albums
Created 28 April 2017
St-Martin jusqu'à Dominica
23 Photos | 4 Sub-Albums
Created 16 April 2017
Canal de Mona et Puerto Rico
6 Photos
Created 1 April 2017
Notre passage sur la côte sud de la RD en Février et Mars 2017
23 Photos
Created 5 March 2017
Île à Vache, Haïti
13 Photos
Created 26 February 2017
Notre passage (trop) rapide des Bahamas pour trouver des cieux plus cléments au sud
17 Photos
Created 2 January 2017
Ses surprises (bonnes et moins bonnes)
21 Photos | 5 Sub-Albums
Created 8 January 2016
Notre périple vers les Caraibes via l'Intracostal et quelques sorties en mer
3 Photos | 5 Sub-Albums
Created 1 November 2015
Quelques moments de notre randonnée dans la belle mais chaude baie de Chesapeake en mai et juin 2015
21 Photos
Created 7 July 2015
Les membres de la grande famille sur le bateau
1 Photo
Created 8 February 2015
Quelques vues à l'intérieur du navire
10 Photos
Created 9 November 2014
Quelques scènes croquées sur le Lac Champlain, NY
11 Photos
Created 1 September 2014
Notre voyage de Sea Bright (NJ) à Gloucester Point (Va)
9 Photos | 1 Sub-Album
Created 3 August 2014
blog counter
seedbox vpn norway