Wahkuna's voyages

26 November 2014 | La Paz, B.C.S, Mexico
04 November 2014 | La Paz, Mexico
07 May 2014 | Puerto Los Gatos, Baja California Sur
29 April 2014 | La Paz
22 April 2014 | La Cruz
01 April 2014 | La Cruz de Huanacaxtle and Puerto Vallarta
01 April 2014 | Chacala
15 January 2014 | San Blas and Mexcaltita
31 December 2013 | La Paz
21 November 2013 | Santa Rosalia to La Paz
07 August 2013 | La Cruz

La Revolution Mexicaine, Mexican Revolution

26 November 2014 | La Paz, B.C.S, Mexico
Delphine


The Mexican Revolution, which began on November 20, 1910, and continued for a decade, is recognized as the first major political, social, and cultural revolution of the 20th century.

La Révolution Mexicaine, qui commença le 20 novembre 1910 et dura pendant une décennie, est considérée comme la première révolution politique, sociale et culturelle du XXème siècle.


Background, historique

In 1910, the majority of the population of Mexico were mestizos, half-indigenous and half-Spanish-blooded Mexicans, and these indigenous peoples rose up in a violent armed struggle called the Mexican Revolution.

En 1910, la majorité de la population mexicaine était mestizos, c'est-à-dire moitié indigène, moitié espagnole et cette dernière s'est violemment révoltée durant une période appelée La Révolution Mexicaine.

The main ideals of the Mexican Revolution grew out of the basic belief that a few wealthy landowners could no longer continue the old ways of Spanish colonial rule, a feudal-like system called la encomienda. That system needed to be replaced by a modern one in which those who actually worked the land should extract its wealth through their labor.

Les idées principales de la Révolution Mexicaine viennent du concept qu'une poignée de propriétaires terriens ne pouvaient plus continuer à soumettre le Mexique aux lois de la encomienda, loi coloniale basée sur le système féodal espagnol. Ce système devait donc être remplacé par un système démocratique et moderne qui devait redistribuer la terre à ceux qui la travaillaient.

Two great figures, Francisco “Pancho” Villa from the north of Mexico and Emiliano Zapata from the south, led the revolution and remain key cultural and historical symbols in this fight for social rights. Their mottos: “Tierra y Libertad” (“Land and Freedom”) and “La tierra es para el que la trabaja”(“The land is for those who work it”) have not ceased to resonate in Mexican society.

Deux grandes figures se détachent de cette période, Francisco "Pancho" Villa qui dirigeait le nord et Emiliano Zapata qui dirigeait le sud du Mexique, furent alors les principaux moteurs de la Révolution et restent encore aujourd'hui des symboles culturels et historiques importants de la lutte pour les droits sociaux. Leurs devises" Tierra y Libertad" (" Terre et liberté") et "La Tierra es para El que la trabaja" (" La Terre appartient à celui qui la travaille") sont encore d'actualité dans la société mexicaine.

The Mexican Revolution started in 1910, when liberals and intellectuals began to challenge the regime of dictator Porfirio Díaz, who had been in power since 1877, a term of 34 years called El Porfiriato, violating the principles and ideals of the Mexican Constitution of 1857.

La Révolution Mexicaine commença en 1910 quand des libéraux et des intellectuels défièrent l'autorité du dictateur Porfirio Diaz, au pouvoir depuis 1877, 34 années nommées El Porfiriato, pendant lesquelles les principes et les idées de la Constitution Mexicaine de 1857 furent ignorés.

On May 25, 1911, Mexican President Porfirio Díaz resigned and left the Country and Francisco I. Madero became president after the elections in 1911. He was assassinated in early 1913 by a commander of the federal forces, Victoriano Huerta, who joined the counterrevolutionaries led by Porfirio Díaz’s nephew in order to seize power. In 1914, U.S. President Woodrow Wilson sent American Marines to Vera Cruz, Mexico, to support the revolutionaries. After the end of the Huerta’s presidency, Venustiano Carranza, a wealthy landowner and chief of the Northern Coalition, gathered revolutionary and military leaders to a conference to determine the future of Mexico.

Le 25 mai, Le président mexicain Porfirio Diaz démissionna et fut remplacé par Francisco I. Madero. Cependant Madero fut assassiné en 1913 par un commandant des forces contrerévolutionnaires Victoriano Huerto, mené par le neveu de Porfirio Diaz. En 1914, le Président Américain Woodroz Wilson envoya des troupes pour aider les révolutionnaires. Venustiano Carranza alors succéda à Huerta et réuni les révolutionnaires et les dirigeants militaires pour déterminer l'avenir du Mexique.

Eventually, Carranza (now supported by the United States) and his followers, called for a constitutional convention to draft a supreme law of Mexico, which was later presented to congress. The final version was approved in 1917, enshrining agrarian reform and unprecedented economic rights for the Mexican people. After approval of this constitution, in 1917, Carranza as the president of Mexico proceeded to ignore its promises. As a consequence, the revolution continued until 1920. Carranza was assassinated and General Álvaro Obregon became the president.

Carranza alors fort du soutient des Etat-Unis, exigea que la convention constitutionnelle mis au point une loi suprême du Mexique. Cette dernière fut présentée au congrès et la version finale fut approuvée en 1917. Cette loi inclu la représentation de la réforme agrarienne et des droits économiques importants pour tous les citoyens mexicains. Cependant, après que la constitution fut été approuvée, Carranza décida d'ignorer ses promesses. Par conséquent, la révolution continua jusqu'en 1920 date à laquelle Carranza fut assassiné pour être remplacé par le Général Alvaro Obregon.
________________________________________
Art, Culture, and the Revolution/ L'art, la culture et la Révolution

The Mexican Revolution gave birth to a variety of new artistic currents in literature, the visual arts, and music. The literature of the Mexican Revolution is a rich field and includes works recognized as masterpieces of Latin American literature such as Los de abajo (The Underdogs) by Mariano Azuela, which was published in 1915 and remains a literary classic.

La Révolution Mexicaine a donné naissance à une variété de courants artistiques, aussi bien littéraires, que dans les arts plastiques et la musique. La littérature de la Révolution mexicaine est riche et inclu des œuvres importantes de la littérature latino-américaine telle que Los de abajo, Ceux d'en bas, publié en 1915 et qui reste encore aujourd'hui un classique.

Other forms of cultural expression dealing with the Mexican Revolution include the muralist movement in painting and corridos music. It is worth to also note that some of the most popular foods in Mexico (and outside of Mexico) come from the days of the Mexican Revolution, including famous “foods-on-the-run,” such as “burritos” or “tacos.”

D'autres formes d'expressions artistiques culturelles qui traitent de la Révolution Mexicaine sont les muraux et la musique corridos. Il est important enfin de noter que certaines spécialités culinaires mexicaines au Mexique et en dehors du Mexique trouvent leurs origines durant la Révolution Mexicaine, y compris les célèbres burritos et tacos.

http://edsitement.neh.gov/feature/mexican-revolution
Tradution et adaptation du texte en français par Delphine McCourt

Dia de Los Muertos

04 November 2014 | La Paz, Mexico
Delphine and Robert
El Dia de los Muertos
Le Jour des Morts
Day of the Deads


Au Mexique, le concept de la mort n'est pas considéré comme étant quelque chose de tabou mais c'est plutôt l'occasion d'un moment familial ponctué de festivités, de commémorations en souvenir des défunts. Pendant deux jours, le 1er novembre et le 2 novembre, les Mexicains célèbrent leurs morts. Le 1er novembre est le jour de la célébration des enfants et de tous les Saints et le 2 novembre est réservé pour les adultes.

In Mexico, the concept of death is not regarded as taboo but rather the opportunity to celebrate and remember the dead members of the family. During the 1st and 2nd of November, the Mexicans celebrate their departed family members. The 1st of November is the day when All Saints and the children are celebrated and the 2nd is reserved for the adults.


Mais tout d'abord, un peu d'histoire. D'où vient le concept de cette célébration du jour des morts plus communément appelé : El Día de Los Muertos ? C'est à la fois un mélange de croyances aztèques et chrétiennes qui trouvent ses racines avec l'arrivée des Espagnols. A cette époque, la société aztèque pratique encore les rituels des sacrifices humains pendant tout le mois d'octobre afin d'honorer les Dieux. Cependant, avec la christianisation de la population, ces derniers furent interrompus et pour encourager les Indiens à se convertir au Christianisme, les prêtres gardèrent une certaine connexion avec la culture aztèque, en associant la Tout saint avec un certain nombre de symboles aztèques que l'on peut aujourd'hui encore trouver.

But first of all, let's look at the history. Where does the celebration of the Day of the Dead, known as El Día de Los Muertos, comes from? It is a mix of Aztec and Christian believes with roots dating back to the Conquista period. At that time, the Aztec civilization still practiced human sacrifices during the whole month of October to honour their Gods. Yet, with the introduction of Christianity, the priests thought that if they kept some of the aspects of the Aztec death rituals such as All Saint Day it would encourage the community to convert to Christianity.


Pour célébrer El Día de Los Muertos, chaque famille mexicaine érige donc encore de nos jours un autel dans leur maison à la mémoire d'un proche. Cet autel doit comporter des éléments qui sont à la fois d'origine païenne et chrétienne. Pour commencer les quatre éléments de l'univers doivent y être représentés. L'eau qui sera placée dans un verre a pour fonction de désaltérer l'esprit du défunt lorsque celui-ci sera de retour. La terre symbolisée par El Pan de Los muertos, le pain des morts est un pain rond, sucré, aromatisé d'épices telle que l'anis. Ce pain a en son centre une petite bosse représentant le cœur des Aztèques sacrifiés et les quatre parties surélevées représentent leurs os mais aussi une croix. Le feu est évoqué par des bougies et le vent par les décorations en papier aux couleurs vives qui entourent l'autel. Il est aussi important d'avoir les objets suivants : un arc au-dessus de l'autel pour indiquer l'entrée à travers laquelle l'esprit pourra rejoindre le monde des vivants, un miroir au centre de l'autel légèrement incliné ; dans son reflet, une photo du défunt commémoré. Au centre de l'autel une croix faite de sel fin, représentant la purification. Il faut aussi des fleurs de couleur jaune, couleur de la mort chez les Aztèques. Enfin, sur l'autel ça et là on disperse la nourriture préférée et d'objets que la personne aimait.

Still today to celebrate El Día de Los Muertos, each Mexican family erects, in their home, an altar in memory of a love one. This altar contains certain elements that are from pagan as well Christian origins. To start with, the four elements of the universe must be represented. Water is placed in a glass, to quench the spirit's thirst. Earth is symbolised by El Pan de Los muertos, the bread of the Dead, which is a sweet round shaped bread flavoured with spices such as aniseed. At the centre of the bread there is a raised part to remind us of the hearts of the sacrificed Aztecs, the lines on the sides represent their bones but also formed the shape of a cross. Fire is represented by candles and wind is symbolised by colourful decorating paper. The following objects are also important: an arc above the altar to form the entry used by the spirit to join the world of the living, a mirror which must be positioned to reflect a photo of the deceased and at the centre of the altar a salt cross for purification. Some yellow flowers are also added as the colour yellow is the colour of death for the Aztecs. Finally the favourite food and objects of the deceased are placed around the altar.

Les Mexicains décorent aussi leur autel avec des Calaveras, squelettes amusants qui furent inventés pendant le XIXe siècle par le journaliste et caricaturiste José Guadalupe Posada http://fr.wikipedia.org/wiki/Jos%C3%A9_Guadalupe_Posada
Mais c'est grâce à l'œuvre de La Catrina de Diego Rivera que ce squelette développe une notoriété internationale.
Mexicans also decorate their altar with Calavera which are funny skeletons that were first drawn in the XIX century by a journalist cartoonist named José Guadalupe Posada
http://en.wikipedia.org/wiki/Jos%C3%A9_Guadalupe_Posada
However it is in the work of the painter Diego Rivera, called La Catrina, that the skeleton finds an international notoriety.
http://www.ogrensek.com/wp-content/uploads/2011/12/Diego-Rivera1.jpg


En adoptant la Catrina comme Totem Mexicain, le peuple mexicain se rit de la Mort en lui faisant un véritable pied de nez et en envahissent pendant deux jours et deux nuits les cimetières pour y faire la fête. Les orquestres de Mariachis viennent y faire des concerts alors que les familles entières s'installent pour la durée du festival devant la tombe et dégustent le pain de mort et autres spécialités mexicaines, tout en buvant de la Tequila en l'honneur de leurs morts.

By adopting the Catrina as their Totem, the people of Mexico laugh at Death and present it with a real pied de nez. For two days and two nights they invade cemeteries to party. Mariachis bands give concerts while entire families come and settle for the duration of the festivities, enjoying some food and drinks in the memory of their love ones.


Puerto Los Gatos

07 May 2014 | Puerto Los Gatos, Baja California Sur
Delphine

First video of Wahkuna with GoPro

29 April 2014 | La Paz
Delphine

Wahkuna's Make Over

22 April 2014 | La Cruz
Delphine and Robert
A la Cruz, nous avons aussi travaillé sur le bateau afin de la préparer pour la venue de nos premiers invités, Jean-François et Marie-Josée qui nous ont inspirés à nous lancer dans cette aventure. Il y a deux ans de cela, ils nous ont invités à les accompagner à Abacco, aux Bahamas, pour y louer un voilier pendant une semaine. Nous avons sauté sur l'occasion et nous avons joué les mousses, en suivant les directions de nos capitaines. Deux ans plus tard, c'était à notre tour de les recevoir sur notre bateau. Mais avant leur arrivée, nous voulions compléter certains petits projets qui faisaient partie d'une liste de petites choses que nous souhaitions changer ou améliorer. Ce sont des petits projets de quelques heures qui prennent souvent toute une journée, des projets principalement en électricité, en plomberie et en réaménagement de l'espace sur le bateau. Il est incroyable la place que nous avons sur notre bateau mais il faut être créatif et avoir une bonne mémoire visuelle pour se rappeler où se cache chaque objet. Et puis nous avons fait nettoyer Wahkuna par un jeune homme nommé Jesus Zavala qui nous a conseillés de faire quelque chose avec notre tek. Nous savions que nous avions quelques petites fuites dans le bateau, découvertes lors de pluies intenses et Robert voulait remplacer le tek par un anti dérapant. Cependant, le prix d'un tel projet, nous freinait, sauf, qu'ici, au Mexique, nous avons pu faire le travail pour un tiers du prix que nous aurions dû payer en Europe, au Canada ou encore aux Etats-Unis. Nous avons donc fait faire cet énorme projet qui a pris une bonne quaizaine de jours. Nous avons vécu dans la poussière, la fibre de verre, les copeaux de bois, le bruit des ponceuses et des marteaux. Mais Wahkuna en avait besoin. Louis, son épouse Angélica, son frère Alberto, Jesus, Tony, Jonathan et Louis no2 se sont appliqués tous les jours à travailler d'arrache pied. Les ponts en tek ont été remplacés et fort heureusement nous n'avons trouvé qu'un endroit où nous avions une fuite d'eau. Pour ce qui est du bois restant, il a été poncé à son état naturel, un jaune doré et scellé avec un produit qui lui garde sa couleur naturelle. Nous avons aussi refait faire la boîte pour les instruments de navigation. Wahkuna en est aujourd'hui encore plus belle maintenant, une vraie Pretty Woman !
In La Cruz we also worked on the boat in order to prepare for our first visitors. Our friends from Toronto Marie-Josée and Jean-François came to join us for a week onboard Wahkuna. They are the couple who are directly responsible for inspiring us to start this adventure. Two years ago, they invited us to crew with them on a rental boat in Abacco, Bahamas. We jumped at this opportunity and crewed under their direction. Two years later, it was our turn to welcome them onboard our boat. But before their arrival, we wanted to complete some little projects around the boat to improve or change some of the setups. They were supposed to little projects lasting a couple of hours but in most cases they took us the whole day. Principally, we worked on electricity, plumbing and reorganisation of the boat's contents. It is incredible the space that one can find on a boat by tidying up, yet one needs to be creative and have a good visual memory to remember where all the items are hidden. Then we also had Wahkuna's bright work cleaned by a young man called Jesus Zavala. Jesus advised us to do something about our teak decks. We knew it was a priority item on our list as we were aware of some areas which were starting to show their age, but the price we had heard from others was preventing us from thinking about the project. Except that here in Mexico, labour and material are cheaper than what one could find in Europe, Canada or the United States. We received a very keen quotation and went ahead with this enormous project. We had noticed a bit of water in one area in the galley and sure enough, once the teak was taken off, it was the only place where Wahkuna needed some extra attention. So for the most part of two weeks and a bit, Louis, his spouse Angelica, Louis' Brother Alberto, Jesus , Tony, Jonathan and Louis 2 worked daily on Wahkuna's make over. It meant that we lived for a short while in dust, noise and overall what would qualify as a construction zone, but the final result is tremendous. Wakhuna's teak decks have been replaced with antiskid fibreglass decks, all her other remaining teak details and the cockpit have been sanded to their natural colour and some areas needed to be re-caulked. The wood was sealed to maintain its natural appearance. Wahkuna is truly now a pretty woman.

Spring on Wahkuna: part 2

01 April 2014 | La Cruz de Huanacaxtle and Puerto Vallarta
Delphine and Robert
Nous sommes partis pour La Cruz sans vent mais très vite la brise du matin s'est levée et nous avons commencé à enregistrer une bonne vitesse avec notre bateau. Plus nous nous approchions de la Baie de Banderas et de notre destination, plus nous rencontrions de baleines. C'était la saison des amours des baleines et tout le monde était au rendez-vous. Les males battaient de leur queue l'eau et se faisant créaient un bruit sourd mais puissant, comparable à une explosion lointaine. D'autres sortaient de l'eau pour venir s'y jeter, en créant une énorme éclaboussure d'eau visible à des miles à la ronde. Et puis nous avons aussi rencontré des dauphins qui venaient inspecter le bateau ou peut-être chercher un peu de calme parmi tout le brouhaha de leurs compatriotes amoureux. Nous avons même rencontré par inadvertance une baleine qui nourrissait son petit. Nous ne savions pas quoi faire car nous ne l'avons vue qu'au dernier moment et au départ, nous pensions que la baleine était en difficulté. Ce n'est que lorsque nous nous avons été assez proches que nous nous sommes rendus compte que c'était une mère sur le côté, nourrissant son petit (aussi gros que notre bateau). Elle nous a regardés, sans rien dire cette fois-ci, mais je pense qu'elle n'était pas impressionnée que nous soyons si prêts de son petit.
We left for La Cruz early in the morning without any wind but quickly the morning breeze came to join us and we started enjoying some decent speed. The closer we got to Banderas Bay, the more we were encountering whales. It was whale love season in Banderas Bay and they were all there. As part of the mating ritual the males were beating the water with their tails creating a deep sound similar to a far away explosion. Others were breaching and landing in the water creating a huge splash visible for miles. We also met some dolphins who were inspecting the boat or maybe just looking for a bit a shelter away from this amorous lot. We even came upon a female whale feeding her calf. We were under way making 7knots and only saw her at the last minute, too late to change course. We first thought it was a whale in distress, as it was lying on its side but as we came closer to her, we saw her cute calf (which was as big as Wahkuna!). Mum looked at us without saying anything but I don't believe she was very happy that we were so close to her and her calf.
Les baleines migrent dans la baie de Banderas pendant tout l'hiver pour s'y reproduire mais aussi pour mettre bas et il est donc très commun d'en voir plusieurs lors de sortie en mer. Le tourisme dans la baie a bien compris l'importance de protéger les baleines et pour cela nombreux sont les tours organisés qui leur rendent visite, sans pour autant les déranger. Il y a ici un véritable mouvement pour la protection des baleines, car encore sont les pêcheurs et les plaisanciers qui ne font pas suffisamment attention. Il faut donc continuellement éduquer et c'est ce que le gouvernement de l'état de Nayarit s'efforce de faire. Vous verrez donc de nombreuses affiches, le long de l'autoroute principale, appelant les citoyens au respect des baleines et de la faune aquatique en général. Il y a aussi des ateliers d'information gratuite donnés dans les marinas et qui sont aussi bien adressés à la population locale qu'aux touristes.
Voici une des organisations locales qui s'efforce de sensibiliser la population à la protection des baleines : www.whalephoto.org. Sur leur site vous trouverez des informations sur les baleines de la région, sur les actions menées et surtout les règles à respecter

Banderas bay is a favourite destination in the whales' annual migration and it is in this sheltered bay that they mate and give birth. It is therefore very common to see several of them while one is going for a day sail. The tourism industry has caught onto this opportunity as it understands very clearly the importance of protecting this species. You will find numerous organised tours that are licensed to take you whale watching. This is also an important protection measure as there are still numerous fishermen and boaters who are not careful enough around whales. There is an ongoing education program to raise environmental awareness and in the state of Nayarit you will see various billboard adds along the main highway promoting the preservation of the species and respect of the environment. There are also workshops in various towns and marinas around the bay to inform the cruisers as well as the local population about the issues involved.
Here is the link to one of the major organisation who works to preserve and educate the population about whales: www.whalephoto.org. On their website, you will find information in both English and Spanish about the whales in the region, events and rules to be respected when you go whale watching.

Règles pour observation des baleines :
http://www.whalephoto.org/en/mexican-whale-watching-regulations/
Il y a trois règles de base à respecter pour l'observation des baleines :
1. Causez le minimum d'impact sur les baleines.
2. Soyez patient.
3. Utilisez uniquement des bateaux ou des compagnies qui ont un permis d'observation pour les baleines.
• La distance minimum à respectée est de 80 mètres, soit 264 pieds, pour les bateaux n'ayant pas de permis d'observation. Pour les bateaux ayant un permit, la distance minimum est de 30 mètres, soit 100 pieds.
• Lors de l'observation des baleines, il est important de garder une vitesse moyenne de croisière de 8km/hr (soit 5 mph ou 4 nœuds nautiques), dans tous les cas la vitesse de croisière doit être plus lente que la baleine la plus lente dans le groupe observé.
• Ne pas s'engager dans des changements brusques de vitesse ou de direction à moins de 300 mètres, soit 990 pieds de la baleine la plus proche, sous risque d'effrayer la baleine et de causer une collision.
• Si les baleines vous évitent, changent de directions, changent de rythme de respiration ou encore modifient leurs activités, ne pas les approcher et s'éloigner doucement.
• L'approche correcte d'un groupe de baleines ou d'une baleine est de côté et légèrement de l'arrière, jamais de front, ou en les ou l'encerclant car ceci pourrait les menacer.
• Les mères avec leur petit sont très sensibles, il est donc important d'exercer une extrême prudence en les approchant.
• Il est interdit de causer le dispersement d'un groupe ou encore d'interrompre leurs activités.
• Ne rien jeter dans l'eau, particulièrement du plastique, des cigarettes ou encore du matériel synthétique qui pourrait faire mal à l'animal si ingurgité.
• Aucune pêche commerciale ou de sport ne doit être pratiquée dans une zone ou un groupe de baleines a été identifié.
• Des activités telles que la natation, la plongée en apnée, le kayak, le jet ski, la parachuting, ou encore la plongée en bouteille ne doivent pas être pratiquées dans une zone ou un groupe de baleines a été identifié. Ceci pourrait être dangereux et affecter ou changer le comportement naturel de la baleine.
• Pour votre propre sécurité, le port d'un gilet de sauvetage doit se faire en tout temps.








Whale Watching Regulations: NOM-131-SEMARNAT-2010
There are three basic rules for whale watching:
1. Cause the minimum impact over the whales.
2. Be patient.
3. Only go whale watching with boats or companies that have a whale watching permit.
• The minimum distance that should be kept from whales is 80 mt. (264 ft.) for boats without a whale watching permit. Boats with whale watching permit may approach up to 30 mt. (100 ft.).
• When whale watching, it is very important to try to keep a constant cruising speed with a maximum of 8 km/hr (5 mph, 4 knots), in all cases cruising speed should be slower than the slowest whale in the group.
• Avoid drastic changes in speed and direction within 300 mt. (990 ft.) to the closest whale, because this scares them and could cause a colision.
• If whales avoid you, change direction or modify their activity don't approach them and move away slowly.
• The correct way to approach a whale is from its side and slightly from the back, never from the front, or encircling them because this could be threatening to them.
• Mothers with calves are very sensitive, so it is very important to be extremely careful when approaching them.
• It´s forbidden to cause the dispersion of a group or to interrupt its activities.
• Don´t throw anything into the water, especially plastic, cigarrettes or synthetic material that can cause problems to the animals if they accidentally swallow them.
• Neither commercial nor sport fishing should be conducted in an area where a group of whales have been identified.
• Activities such as swimming, snorkelling, sea kayaking, jet skiing, parachuting, or scuba diving should not be done in the area where whales are found. It could be dangerous and can also affect and change the natural behaviour of the whales.
• For your own safety always wear a life vest while in a motorboat.



La Cruz a été pour nous un endroit à la fois de convivialité et de complétion de nombreux petits projets et de plus grands aussi. Nous avons fait connaissance de nombreux autres navigateurs, certains dans le coin depuis de nombreuses années, d'autres comme nous, simplement de passage. Nous avons aussi rencontré de nombreux bateaux qui se préparaient à la grande traversée du Pacifique Sud. Ils sont connus ici sous le nom de Puddle Jumpers ou de Ceux qui sautent la mare (littéralement traduit). Il était vraiment intéressant de leur parler et de s'informer des nombreux préparatifs pour une traversée aussi longue. La Cruz est un des ports les mieux situés pour le départ de la traversée du Pacifique et les dirigeants de la Marina Nayarit, Katerina et Mike, ont bien compris le besoin d'informer et d'éduquer. A eux deux, ils ont organisé de nombreuses sessions d'informations ouvertes à tous, mais principalement destinées à ceux qui allaient traverser le Pacifique. Nous avons donc assisté à plusieurs de ces sessions : une concernant les femmes qui font de la voile, une autre concernant la sécurité à bord du bateau et les étapes à suivre en cas de naufrage. Pendant cette session, nous avons même eu l'opportunité de voir un bateau de sécurité gonflable se gonfler et certaines personnes ont même essayé de monter à l'intérieur, une fois gonflé et dans l'eau. Toute une expérience et quel spectacle ! Robert est aussi allé à une session sur tout ce qui concerne le matériel de communication et les réglages des voiles. A chaque session, nous avons appris de nouvelles informations et cela nous a permis de continuer à élargir nos connaissances.
La Cruz has been a very relaxing yet productive stop over for Wahkuna. We have met numerous other cruisers, some who have been in La Cruz or cruising for many years, others simply like us visiting the place for the first time. We have also met numerous crews who were preparing to cross the South Pacific. They are called the Puddle Jumpers. It was fascinating speaking with them and to learn about the amount of preparation needed to undertake such a voyage. La Cruz is one of the best departure ports for the Puddle Jumpers and the Marina staff: Katerina and Mike have well understood the importance of informing and educating people who are about to do the Jump. We took advantage of their initiatives to attend numerous workshops. I attended a workshop called Women Who Sail and Robert went to a rigging and communication workshop. We both went to a Safety at Sea workshop which was particularly interesting as it included a demonstration of a life raft being inflated in the water. Some people (particularly the Jumpers) were given the opportunity to attempt to get into the raft while it was in the water. Some truly relevant information! At each of the sessions, we learned something new and we increased our knowledge as cruisers.

Vessel Name: Wahkuna
Vessel Make/Model: Hans Christian 38 T Cutter
Hailing Port: Toronto, Ontario
Crew: Robert and Delphine
About:
Nous sommes partis de San Carlos, Sonora, Mexique, le 17 octobre 2013 et nous espérons que ce blog permettra à notre famille et nos amis de nous suivre à travers le monde. [...]
Extra:
Notre bateau s'appelle Wahkuna ce qui veut dire belle de l'intérieur comme de l'extérieur. Ce bateau porte très bien son nom, car elle est magnifique, elle prend soin de nous qui sommes encore des amateurs de la mer et nous enseigne tellement sans nous faire peur. Nous avons le privilège de [...]
Wahkuna's Photos - Main
6 Photos
Created 12 September 2014
11 Photos
Created 29 January 2014

About us, À notre sujet

Who: Robert and Delphine
Port: Toronto, Ontario